Virtualisation d’OpenBSD

Installation d’une machine virtuelle

Nous allons créer en exemple une machine virtuelle avec OpenBSD dessus. Pour nous simplifier la vie, nous créons nos machines virtuelles dans le dossier /var/vm :

# mkdir /var/vm

Tout d’abord, créez une image disque de 50G par exemple :

# vmctl create -s 50G /var/vm/obsdvm.qcow2 
vmctl: qcow2 imagefile created

Vous pouvez voir qu’il y a un nouveau fichier obsdvm.qcow2 : c’est le disque de la machine virtuelle.

Maintenant, installez OpenBSD sur cette image. Deux possibilités :

Si vous avez téléchargé une image d’installation de tyle “installXX.iso”:

# vmctl start -c -m 1G -L -i 1 -r installXX.iso -d /var/vm/obsdvm.qcow2 openbsdvm 

Voici la signification des diverses options :

Si vous avez juste le fichier /bsd.rd :

# vmctl start -c -m 1G -L -i 1 -b /bsd.rd -d /var/vm/obsdvm.qcow2 openbsdvm 

Attention, ce type d’installation nécessite un accès à internet pour votre machine virtuelle. Configurez-le avant 😉.

L’installation d’OpenBSD se passe comme d’habitude.

Une fois l’installation terminée, choisissez “Halt” puis quittez la console de la machine virtuelle en appuyant successivement sur “~” et “.”. Attention si vous utiliser une connexion SSH, il faudra alors entrer la séquence “~~.” au risque de vous déconnecter de votre session SSH en même temps que la console de la machine virtuelle.

Arrêtez proprement la machine virtuelle ainsi :

# vmctl stop openbsdvm

Maintenant que l’installation est terminée, on va simplifier la gestion de la machine virtuelle.

Ajout de la machine virtuelle dans vmd

Laissons vmd gérer automatiquement la machine virtuelle désormais.

Éditez le fichier /etc/vm.conf qui sera lu par vmd afin de préciser quelques informations concernant la machine virtuelle :

vm "openbsdvm" {
    memory 1G
    enable
    disk /var/vm/obsdvm.qcow2
    local interface
    owner batman 
}

Veillez à bien adapter les options “disk” et “owner” selon la configuration souhaitée. “owner” permet de pouvoir gérer votre machine virtuelle en tant que simple utilisateur, sans avoir à devenir root, et ça c’est cool 😎. Vous pouvez de cette façon dédier une machine virtuelle à certains utilisateurs.

Relancez vmd pour profiter de cette configuration. Ce dernier va démarrer automatiquement la machine virtuelle. Vous pouvez toujours vous y connecter avec la commande :

vmctl console obsdvm

En somme, vmctl est toujours disponible. 😊


Page suivante →