Outils pour utilisateurs

Outils du site


Panneau latéral

Traductions de cette page:

Avez-vous remarqué ?

Il n'y a aucune publicités ou scripts de profilage (tracker) sur ce site.

Ce n'est que grâce à votre aide que l'auteur peut financer l'hébergement et le temps consacré à cet ouvrage.

Si vous voulez l'encourager, vous pouvez faire un don ♥. (même un tout petit ;-))

7-vm:start

Virtualiser (vmd)

C'est de plus en plus facile de virtualiser un système dans OpenBSD grâce à vmd.

Euh, ok, mais ça veut dire quoi virtualiser ?

Pour faire fonctionner plusieurs systèmes d'exploitation, vous imaginez peut-être qu'il est nécessaire d'avoir plusieurs ordinateurs. Que nenni. Vous pouvez héberger des systèmes virtuels sur votre serveur.

Plus simplement, il vous est possible d'avoir plusieurs OpenBSD dans une OpenBSD (openbsdception ^^), comme s'il s'agissait de plusieurs machines indépendantes.

Cela présente de nombreux avantages :

  • C'est facile de séparer plusieurs systèmes et donc de s'organiser.
  • Chaque système est indépendant. Si l'un est compromis, les autres normalement non. Encore mieux qu'un chroot.
  • Sauvegarder une machine virtuelle est très facile : c'est une simple copie.
  • C'est utile pour tester.

Toutefois, cela consomme davantage de ressources.

Avant d'aller plus loin, afin de bien nous comprendre, il faut préciser à quoi fera référence le vocabulaire suivant :

  • L'hôte fait référence à votre serveur. C'est l'ordinateur qui héberge les machines virtuelles.
  • Une machine virtuelle est un système d'exploitation. L'hôte émule le matériel de cet ordinateur virtuel. On l'appellera quelques fois machine cliente.

OpenBSD nous propose trois outils pour virtualiser un système :

  • vmd : le démon qui prend en charge les machines virtuelles. Il permet d'en gérer plusieurs en même temps.
  • vmctl : Permet de gérer une machine virtuelle à la fois : en lancer, en redémarrer, se connecter à la console…
  • vmm : Cet outil permet de surveiller les machines virtuelles.

Avant d'aller plus loin, vérifiez si votre matériel prend en charge la virtualisation avec la commande suivante :

$ dmesg | egrep '(VMX/EPT|SVM/RVI)'

Si le résultat n'est pas vide, c'est tout bon :).

N'oubliez pas de mettre à jour les firmwares si besoin : # fw_update.

Activez vmd avant de passer à la suite :

# rcctl enable vmd
# rcctl start vmd

Pour ajouter une machine virtuelle, nous procéderons toujours dans l'ordre suivant :

  1. Installation d'un système dans une machine virtuelle ;
  2. Configuration de vmd pour qu'il gère cette machine.

Contribu(trices|teurs) :

prx
7-vm/start.txt · Dernière modification: 2019/11/29 10:49 de prx