Outils pour utilisateurs

Outils du site


Panneau latéral

Traductions de cette page:

Avez-vous remarqué ?

Il n'y a aucune publicités ou scripts de profilage (tracker) sur ce site.

Ce n'est que grâce à votre aide que l'auteur peut financer l'hébergement et le temps consacré à cet ouvrage.

Si vous voulez l'encourager, vous pouvez faire un don ♥. (même un tout petit ;-))

À propos

Cet ouvrage est publié sous licence CC-BY-SA à l'aide de dokuwiki. Il a été écrit par un libriste curieux (et des contributeurs) qui s'est dit “si moi j'y arrive, pourquoi pas les autres?”. Merci de prévenir si vous partager ce texte ailleurs, juste pour information ;).

Si vous trouvez une erreur, souhaitez contribuer ou avez besoin d'aide, n'hésitez pas à contacter l'auteur.

Créer un livre

 N'hésitez pas à vous servir du bouton “Ajouter au livre” à droite afin de préparer une version imprimable de cette documentation.

4-httpd:static

Simple site statique

Ce que l'on appelle un “site simple” est constitué de plusieurs pages html. Voici comment mettre en place votre premier site.

On commence par créer un dossier qui contiendra les pages du site :

# mkdir /var/www/htdocs/mon_super_site

Copiez maintenant les pages de votre site dans ce dossier (index.html…). Une fois terminé, on va modifier les droits sur ce dossier pour qu'il appartienne à un utilisateur spécial : www. Il sera ainsi accessible au serveur web httpd mais pas aux autres utilisateurs. Cette étape est facultative mais recommandée :

# chown -R www:daemon /var/www/htdocs/mon_super_site

Il ne nous reste plus qu'à modifier la configuration du serveur web httpd. Pour cela, on va éditer (ou créer selon l'exemple situé dans /etc/examples) le fichier /etc/httpd.conf. Vous pourrez constater que sa configuration est très simple.

types { include "/usr/share/misc/mime.types" }

server "chezmoi.tld" {
        listen on * port 80
        root "/htdocs/mon_super_site"
}

Quelques explications :

  • types … : La première ligne permet de préciser les types des fichiers que le serveur pourra avoir à fournir. Ce n'est pas obligatoire, mais ça permet par exemple à un visiteur de voir directement une image dans son navigateur plutôt que de la télécharger lorsqu'il clique dessus.
  • server “chezmoi.tld” { : On définit ici le nom de domaine du site web, puis on indique que nous allons configurer ce site en ouvrant une accolade.
  • listen … : Le serveur écoute en ipv4 et ipv6 sur le port 80 (le port www par défaut).
  • root … : On indique où se trouve la “racine” du site. C'est le dossier contenant les pages html. Il est relatif au chroot évoqué plus haut, on ne note donc pas /var/www/ devant.

On termine en activant httpd et en le (re)démarrant :

# rcctl enable httpd
# rcctl restart httpd

Vous pouvez désormais aller admirer votre site. Toutes les pages html que vous placerez dans /var/www/htdocs/mon_super_site seront servies.

Petite astuce : vous pouvez envoyer les pages de votre site via SFTP en ligne de commande ou avec un client graphique, seul un accès SSH au serveur est nécessaire.

Et voilà, c'est suffisant pour un simple site. Afin d'y accéder, n'oubliez pas d'ouvrir le port 80 (www) dans le parefeu et de le rediriger.

Si vous voulez en savoir plus, lisez la partie "Astuces pour httpd".

Contribu(trices|teurs) :

prx
4-httpd/static.txt · Dernière modification: 2019/11/27 20:06 de prx