Outils pour utilisateurs

Outils du site


Panneau latéral

Traductions de cette page:

Avez-vous remarqué ?

Il n'y a aucune publicités ou scripts de profilage (tracker) sur ce site.

Ce n'est que grâce à votre aide que l'auteur peut financer l'hébergement et le temps consacré à cet ouvrage.

Si vous voulez l'encourager, vous pouvez faire un don ♥. (même un tout petit ;-))

À propos

Cet ouvrage est publié sous licence CC-BY-SA à l'aide de dokuwiki. Il a été écrit par un libriste curieux (et des contributeurs) qui s'est dit “si moi j'y arrive, pourquoi pas les autres?”. Merci de prévenir si vous partager ce texte ailleurs, juste pour information ;).

Si vous trouvez une erreur, souhaitez contribuer ou avez besoin d'aide, n'hésitez pas à contacter l'auteur.

Créer un livre

 N'hésitez pas à vous servir du bouton “Ajouter au livre” à droite afin de préparer une version imprimable de cette documentation.

1-intro:router

Rediriger les ports sur son routeur

Votre serveur, comme votre ordinateur probablement, sera connecté à Internet par l’intermédiaire d’un modem-routeur (une *box). Il faut s’assurer que lorsqu'un visiteur voudra accéder à votre serveur, ce routeur (la *box) le redirige bien vers votre serveur, et non vers une autre machine du réseau local. On dit que l’on configure le routeur.

Autrement dit, imaginez votre routeur comme un grand mur avec dedans plusieurs portes. Chacune est numérotée. Quand quelqu'un veut accéder à votre serveur, il va venir frapper à l’une des portes, par exemple la numéro 80 pour un serveur web (http). Afin que tout fonctionne bien, il est nécessaire de savoir où mène la porte numéro 80. Si le routeur ne le sait pas, alors la porte reste fermée et votre serveur est inaccessible. Bien sûr, pour encore plus de sécurité, une fois la porte 80 passée, votre serveur sera équipé d’un parefeu pour vérifier que vous avez bien le droit d’entrer. Ce sera un peu le concierge ^_^.

Dans le schéma ci-dessus, seuls les ports 443, 80 et 22 sont associés au serveur. Si le petit malin demande un port qui n’est pas redirigé vers le serveur (la porte est fermée), alors la requête ne peut pas aller jusqu'au bout. C’est comme s’il demandait à rejoindre une destination qui n’existe pas. En revanche, lorsque le visiteur demande de passer par la porte 80, il est bien renvoyé vers le serveur.

La configuration du routeur se déroule toujours de la même façon :

  1. Vous accédez à l’interface de configuration du modem ;
  2. Vous précisez le port d’écoute par lequel vont arriver les requêtes. Par exemple, le port 80 pour un site web ;
  3. Vous indiquez que le flux qui est adressé à ce port doit être mis en relation avec le port 80 de votre serveur (et pas un autre ordinateur connecté à la *box).

Cependant, l’interface de configuration n’est pas la même selon si vous avez une livebox, freebox, modem OVH… Pas d’inquiétude, voici quelques indices.

Déjà, pour accéder à la configuration, c'est à partir d'un navigateur web (Firefox par exemple). On peut trouver l’adresse à taper dans un navigateur web pour accéder à cette interface. Essayez dans l’ordre suivant (Bien sûr, cette “adresse” est à utiliser sur un ordinateur lui-même connectéà la *box.) :

  • 192.168.0.1
  • 192.168.1.1
  • 192.168.1.254
  • Pour une freebox, cela se passe en ligne sur la page de gestion de votre compte, ou via http://mafreebox.freebox.fr/ ou 192.168.0.254.

Sachez que cette adresse (on parle d'adresse du routeur, ou adresse passerelle) s'avère un élément important de la configuration de votre réseau. Retenez-la bien.

Il est possible qu’un nom d’utilisateur et un mot de passe soient demandés. Essayez dans ce cas admin/admin, sinon, demandez directement à votre fournisseur d’accès à Internet. Une fois connecté, allez dans la section “Configurer mon routeur”.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter cette page.

Contribu(trices|teurs) :

prx
1-intro/router.txt · Dernière modification: 2019/11/28 16:45 de prx