rendez-vous sur ArraKISS
Archives ContactATOM
whoami@ybad.name
# find . -iname

    Se fabriquer un lecteur de salon léger et pratique

    Dans cet article, on va décrire la mise en place d’une station vidéo pour salon. Quelques contraintes sont à respecter :

    Matériel

    J’ai récupéré un ordinateur chez un *cash du coin. C’est pas le moins cher, mais ça permet d’éviter de laisser un ordinateur aller en déchetterie.

    J’y ajoute un mini clavier sans fil. C’est tip top ces trucs, et ça contient une batterie donc très facile à recharger par USB.

    Installer OpenBSD

    Ça, c’est fastoche, ça prend quelques minutes. On crée un utilisateur qu’on nommera pour l’exemple “watcher”.

    On prévoit quand même quelques optimisations au niveau du système de fichier en activant les softdeps :

       sed -i 's/rw,/rw,softdep,/g' /etc/fstab
    

    Et on prépare l’installation de futurs paquets :

       echo https://ftp.fr.openbsd.org/pub/OpenBSD > /etc/installurl
    

    Enfin, on met à jour en lançant

       syspatch
    

    Vous voudrez peut-être réduire le temps d’attente au démarrage :

       echo "set timeout 1" > /etc/boot.conf
    

    Pour augmenter les performances graphiques, on peut aussi ajouter cette ligne dans /etc/sysctl.conf

       machdep.allowaperture=1
    

    Configurer l’autologin

    On se sert de xenodm, le gestionnaire de connexion par défaut sous OpenBSD.
    Afin d’automatiquement lancer la session de l’utilisateur configuré lors de l’installation, on suit les recommandations du wiki, à savoir éditer /etc/X11/xenodm/xenodm-config et ajouter :

       DisplayManager._0.autoLogin:    watcher
    

    On crée un fichier ~/.xsession pour l’utilisateur qui contiendra ces lignes :

    . ~/.profile
    xsetroot -solid black &
    # son au max
    mixerctl outputs.master=255,255
    lutecium Videos/ &
    cwm
    

    Nous verrons ensuite à quoi correspond ce “lutecium”.
    Remarquez qu’on utilise un gestionnaire de fenêtres intégré à OpenBSD, pas besoin de l’installer.
    Pensez à rendre ce fichier exécutable :

    chmod +x ~/.xsession
    

    Reste à activer xenodm :

    rcctl enable xenodm && rcctl start xenodm
    

    Chargement des langues et utf-8

    Certaines applications en ont besoin, alors on précise dans le fichier ~/.profile de l’utilisateur ces lignes :

    LC_CTYPE="fr_FR.UTF-8"
    LC_MESSAGES="fr_FR.UTF-8"
    LC_ALL='fr_FR.UTF-8'
    LANG='fr_FR.UTF-8'
    export LC_CTYPE LC_MESSAGES LC_ALL LANG
    export ENV=$HOME/.kshrc
    

    Permettre l’extinction

    On édite le fichier /etc/doas.conf pour permettre à l’utilisateur d’éteindre la machine en utilisant doas sans entrer de mot de passe :

    cat /etc/doas.conf
    permit nopass :wheel  cmd /sbin/shutdown
    permit nopass :wheel  cmd /sbin/reboot
    

    Installation de l’interface

    La plupart du temps, c’est kodi qu’on installe. Sauf que je le trouve extrêmement lourd et plein de fonctionnalités qui ne me sont pas du tout utiles. Notez que si vous avez des alternatives à proposer, je suis preneur ;).
    J’ai donc codé un petit truc, qui certes ne paie pas de mine mais fait ce que je veux : afficher mes fichiers et retenir lesquels ont déjà été vus. Ça s’appelle lutecium et ça ressemble à ça :

    (ne faîtes pas attention aux exemples, c’était des tests… :P)

    Notez que on pourrait très bien utiliser ranger ou encore noice dans un terminal, mais ça ne garde pas une trace des épisodes déjà vus.

    Pour m’en servir, il me faut python3, la bibliothèque tkinter, et un lecteur de vidéos (mpv).

    pkg_add -z python-tkinter-3* mpv
    

    Ensuite, j’installe lutecium dans /usr/local/bin :

    ftp -o /usr/local/bin/lutecium http://dev.ybad.name/tk-tools/Lu/lutecium
    chmod +x /usr/local/bin/lutecium
    

    Et voilà, on peut choisir sa vidéo avec le clavier.

    Récupérer les vidéos

    Là, c’est chacun sa façon de faire.
    Certains feront un montage NFS, d’autres une synchronisation avec rsync sur un tunnel SSH… Pour ma part je fais un peu les deux :

    Dans /etc/fstab :

    192.168.1.2:/mnt/data/ /mnt/NFS nfs rw,nodev,nosuid,soft,noatime 0 0
    

    Ensuite, ajout d’une tâche cron :

    crontab -e
    @hourly /usr/local/bin/rsync -az --delete /mnt/NFS/ /home/watcher/Videos/
    

    Lecture automatique si on insère une clé USB

    Afin de lancer une lecture automatique des fichiers présents sur, par exemple, une clé USB insérée, j’utilise hotplugd.

    pkg_add fuse hotplug-diskmount
    rcctl enable hotplugd
    

    On complète ensuite le fichier /etc/hotplug/attach :

    #!/bin/sh
    
    DEVCLASS=${1}
    DEVNAME=${2}
    LOGIN="watcher"
    MOUNTPOINT=/home/${LOGIN}/usb
    
    case "${DEVCLASS}" in
    	2)
    		mkdir -p -m 1777 "${MOUNTPOINT}"
    		mount -o nodev,nosuid,noatime /dev/"${DEVNAME}"i "${MOUNTPOINT}"
    		su "${LOGIN}" -c "DISPLAY=:0 mpv --alang=en,fr --slang=fr --save-position-on-quit  --fullscreen --keep-open=no \"${MOUNTPOINT}\"/*"
    		;;
    esac
    

    On oublie pas le chmod +x /etc/hotplug/attach. ;)

    Vous pouvez faire de même avec un script “detach” :

    cat /etc/hotplug/detach
    #!/bin/sh
    
    DEVCLASS=$1
    DEVNAME=$2
    
    case $DEVCLASS in
    	2)
    		/sbin/umount "/mnt/${DEVNAME}"
    		exit 0
    		;;
    esac
    exit 0
    

    Bien qu’on puisse faire nettement moins spécifique comme configuration, avec celle-ci ça fonctionne bien et je sais exactement où sont montées les clés USB. À chaque fois qu’une d’entre elle est branchée, hop ça lit tout ce qui est dessus.

    Mot de la fin

    Ça sera tout pour cette petite présentation. Le clavier est petit, mais me permet de modifier le volume du son, faire pause, accélérer… Tout ce qu’il me faut en fait ;)
    Vos idées et suggestions sont les bienvenues, je suis certain qu’on peut améliorer tout ça ;)

    edit : j’ai ajouté l’heure à lutecium