Rendez-vous sur Arrakis, Le site perso d'un hacker libriste curieux crêpophile étourdi
Le 18/05/2019 à 06:43 dans /Journal/2019/

Quel serveur choisir pour s'auto-héberger ?

Après avoir testé plusieurs machines pour auto-hébergé mon serveur, je pense avoir trouvé exactement ce qui répondait à mes besoins.

De quoi ai-je besoin pour m'auto-héberger ?

  1. Peu encombrant.
  2. Silencieux.
  3. Peu gourmant en électricité.
  4. Pas cher.
  5. Robuste dans le temps.
  6. Libre.
  7. Supporté par OpenBSD.

Ce que j'ai déjà testé ces dernières années

Ce qui fait mon bonheur : APU2

Plus récemment, je me suis tourné vers une carte APU2, et ça fonctionne depuis plusieurs mois sans aucun problème. Aucun !

aperçu d'une APU2

J'ai choisi une carte apu2d0, la plus basique. C'est du matériel très bien documenté, il n'y a qu'à regarder leur site avec le “HOWTO” et les plans. Les failles spectre et meltdown ne semblent pas inquiétantes à condition d'utiliser OpenBSD qui fait ce qu'il faut dans le système contre spectre.

Ce matériel a très bonne réputation et répond à tous les critères cités plus haut (voir la description pour plus de détails) :

  1. Peu encombrant : 152.4 x 152.4 mm ✓
  2. Silencieux : pas de ventilo, pas un seul bruit. ✓
  3. Peu gourmant en électricité : entre 6 et 12W selon l'utilisation du processeur. Cela fait maximum 12€ d'électricité par an. ✓
  4. Pas cher : entre 150€ et 200€. Ce n'est pas donné non plus, mais ça reste raisonnable. ~
  5. Robuste dans le temps : rien à redire pour l'instant. ✓
  6. Libre : oui, même pour le BIOS et coreboot. ✓
  7. Supporté par OpenBSD : si vous lisez cette page, c'est que oui :). ✓

Ce qu'il faut savoir pour utiliser l'APU2

Je note ici en vrac les quelques petites choses à savoir pour obtenir et faire fonctionner l'APU2, ça vous évitera peut-être de chercher.

Acheter

Déjà, pour l'acheter, ce n'est pas pcengines qui vous en vendra sauf si vous êtes un professionnel. Regardez la liste des revendeurs indiquée sur leur site. J'ai trouvé mon bonheur chez Clemanis pour ma part.

OSNet propose déjà des boîtiers pré assemblés, mais c'est plus cher.

Dans le matériel nécessaire, il faut au moins :

Monter la carte

Tout est expliqué sur leur site : https://pcengines.ch/apucool.htm. Rien de bien compliqué, ça s'emboîte tout seul après avoir dévissé le port série, facile à revisser ensuite pour le fixer.

Le port série et la console

Le taux doit être réglé sur 115200,8n1.

Sous OpenBSD, ça donne :

cu -s 115200 -l /dev/cuaU0

(Commande à lancer en tant que root ou bien après vous être ajouté au groupe dialer : doas usermod -G dialer $(whoami)).

Sous Linux, vous pouvez installer minicom.

Installer OpenBSD

Pour installer OpenBSD, au prompt avant le boot il faut régler la console. C'est la seule fois où ça sera nécessaire d'entrer ces deux lignes :

boot> 
stty com0 115200
set tty com0

Mettre le bios à jour

Sur cette page, on vous explique comment mettre le BIOS à jour. Je vous recommande de le faire pour plus de sûreté.

Il faut dans un premier temps télécharger une image de tinycore, pcengines en fourni sur son site : http://pcengines.ch/file/apu2-tinycore6.4.img.gz.

À partir d'un autre ordinateur, on décompresse l'image puis on la copie sur une clé USB (adaptez “sd2i” à vos besoins sous OpenBSD) :

gunzip apu2-tinycore*.gz
dd if=*.img of=/dev/rsd2c bs=1m

Ensuite, on copie la rom servant à la mise à jour. On commence par monter la clé USB :

mount sd2i /mnt

Puis on copie la rom qui va bien après l'avoir téléchargée depuis le site de pcengines.

Ensuite, insérez la clé USB dans votre APU2 puis démarrez dessus. Via la console, entrez la commande suivante lorsque vous êtes prêts :

flashrom -p internal:boardmismatch=force -w /media/SYSLINUX/apu2_160311.rom

Ainsi, le BIOS est mis à jour ;)