Rendez-vous sur Arrakis, Le site perso d'un hacker libriste curieux crêpophile étourdi
Le 11/09/2019 à 14:53 dans /Journal/2017/

Autohébergement et panne

On a récemment vu passer plusieurs articles mettant à mal l'auto-hébergement en soulevant un problème simple : “En cas de panne, c'est la panique” (voir l'article de Genma). Puisque je ne suis pas tout à fait d'accord, voici quelques idées à ce sujet.

Tout d'abord, la fameuse coupure de courant. Ça peut arriver à tout le monde, et c'est bien dommage. Dans ce cas, votre serveur est effectivement inaccessible. Cela veut dire que votre blog ne pourra pas être lu pendant quelques temps. Je laisse chacun juger du degré critique de cette panne…

Plus gênant peut-être, vous ne pourrez pas recevoir vos mails… En fait si, mais plus tard ! Il faut savoir que lorsqu'un serveur tente d'envoyer un mail et que le destinataire n'est pas prêt à le recevoir (il est en panne), alors l'expéditeur va tenter à nouveau de l'envoyer à intervalles réguliers. Alors bien sûr, au bout d'un moment, il va abandonner, mais ça vous laisse plusieurs jours avant que ce mail ne soit perdu dans le néant.

Si vous avez malgré tout peur de la panne de courant et si votre serveur ne peut se permettre quelques heures d'inaccessibilité, vous pouvez faire l'acquisition d'un onduleur (sorte de grosse batterie) sur lequel sera branché votre routeur et votre serveur.

Reste les plantages, bugs et autres accidents. À ce problème, il n'y a que les sauvegardes qui pourront restaurer votre serveur. Heureusement, ce n'est pas compliqué.

Plus important, je crois qu'il faut garder en tête que ces pannes peuvent aussi arriver à un hébergeur professionnel. Et lorsque cela arrive, vous êtes totalement dépendant du prestataire, et vous n'avez plus qu'à croiser les doigts qu'il a su faire des sauvegardes de vos données et que la panne sera vite réparée. Alors que si vous vous auto-hébergez, les sauvegardes, vous les avez déjà activées de façon journalière grâce au système de “altroot” d'OpenBSD et un rsync quotidien.

Je m'auto-héberge depuis plusieurs années maintenant. Des pannes, il y en a eu une grosse : lorsque j'ai déménagé, mon serveur était bien évidemment inaccessible. Mais il existe des astuces pour conserver ses mails, les backup MX chez les copains. Les autres pannes étaient toutes de ma faute : je bidouillais sur le serveur et j'ai tenté des trucs, parce que ça m'amuse.

Tout ça pour dire que ce genre de choses ne devraient pas être un frein à l'auto-hébergement si vous voulez reprendre le contrôle de vos données.